Vous trouvez-vous face à un enjeu de transformation ? Par exemple : transformer votre organisation, créer une performance disruptive ? Si la réponse est oui, alors cet article est pour vous.

 

Nous vivons dans un monde de transformations

 

Des transformations qui s’accélèrent depuis 40 ans. Elles sont si importantes que des experts prédisent que notre monde pourrait plus changer dans les 50 années à venir qu’il n’a changé au cours des 5 000 années passées – nous vivons, en fait, une nouvelle révolution industrielle.

réussir un projet de transformation

La transformation peut créer des résistances 

 

Les entreprises, qui sont au coeur de cette révolution, doivent bien sûr elles-même s’adapter et se transformer. L’enjeu est autant de ne pas être dépassées que de tirer profit des innovations et des progrès de tous ordres.

Mais les transformations sont des changements, et qui dit changement dit résistance au changement. Le changement implique de renoncer à certaines habitudes, de sortir de sa zone de confort, voire de sa zone d’excellence. Changer, c’est passer du connu à l’inconnu, s’adapter et travailler différemment. C’est, pour beaucoup, une source de stress.

 
réussir un projet de transformation

Réussir sa transformation, ce n’est pas trivial

 

Changer et se transformer n’est pas trivial. Les neuroscientifiques nous disent que nous sommes naturellement programmés pour trouver des solutions nous permettant d’avoir un maximum de confort en dépensant un minimum d’énergie, pas pour remettre en question nos habitudes et/ou abandonner ce qui fonctionne bien pour faire hypothétiquement mieux !

Cette programmation « automatique » de l’être humain constitue donc un frein à la transformation. Elle peut se traduire par des réactions émotionnelles (stress, nostalgie, colère, etc) qui peuvent nourir des croyances plus ou moins stéréotypées, et vice-versa. Tout ceci explique pourquoi, à la perspective d’une transformation, des réactions individualistes peuvent apparaître, et aller jusqu’au conflit.

réussir un projet de transformation

Connaissance de soi + bonnes pratiques = transformation heureuse

 

Toute transformation implique donc de gérer efficacement le stress (et plus généralement toutes les émotions qui naissent de la transformation), et de remettre en question ses habitudes. Heureusement, l’être humain peut dépasser son fonctionnement automatique et ses réactions mécaniques. Il peut utiliser pleinement son intelligence individuelle et collective pour produire plus de performance tout en accroissant son bien-être. Dépasser une résistance instinctive pour au contraire s’épanouir pleinement dans la transformation. Il lui suffit pour cela :

  • d’assimiler quelques aspects clés – mais simples – de son fonctionnement cérébral
  • d’identifier dans la transformation une opportunité personnelle de développement
  • et d’adopter quelques bonnes pratiques basées sur les besoins fondamentaux de l’être humain et sur les leviers de la performance

Tout cela permet de créer une spirale vertueuse :

réussir un projet de transformation

Conclusion

 

Combiner une transformation réussie avec un accroissement du bien-être et de la performance est un objectif que toute entité peut atteindre, dès lors qu’elle le souhaite vraiment. Ce n’est pas une question de secteur, d’âge ou de culture : notre approche fonctionne aussi bien en France et en Europe qu’aux USA, en Amérique du sud ou en Asie. Car au-delà de nos différences, nous sommes tous dotés du même cerveau d’homo sapiens, dont la science nous permet en 2023 d’exploiter bien mieux le potentiel.

error: Ce contenu est protégé !